Helloo, bienvenues sur Tokiohotel-fanfics, encore un forum Tokio hotel, mais consacré exclusivement à la Fanfic ! Postez ici toutes vos créations, laissez aller votre imagination ! Ici no prise de tête, tout dans la joie et la bonne humeur =)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le tournant d'une vie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Yuki
BAKA TermiNus
BAKA TermiNus
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   Sam 19 Jan - 16:43

Chapitre 24 : Un anniversaire inoubliable - Tous là pour moi






« Clémence sautait de joie (et pas au sens figuré... mdr ). Moi et bien, je fixais encore l'écran de mon portable, relisant le message je ne sais combien de fois, pour être sûre d'avoir tout bien compris. Il fallait maintenant lui répondre... »

Cléme
nce et moi avons passé au moins 10 min pour écrire la réponse. Il fallait trouver les mots justes...

« Bill, je
ne t'en veux pas du tout. Je sais que tu es très occupé en ce moment... Que la tournée, les séances d'autographes, de photos, et les interviews te prennent énormément de temps. Tu dois être épuisé. Si je ne t'ai pas appelé ou envoyé de texto, c'est parce que je ne voulais pas te déranger... Mais tu me manques aussi beaucoup... Ici, ça va, mais ça irait mieux avec toi... Je t'embrasse. Marina »

Message envoyé. Ma
is comment j'ai pu lui envoyer un truc pareil ?!! C'est tout moi ça. Je m'emporte, et après je regrette.
Enfin bon, au moins j'avais eu de ses nouvelles. C'était
le principal.

Ca fait maintenant dix jours que Clémence est
chez moi. Nous sortons tous les jours et on s'amuse trop. On s'entend tellement bien toutes les deux. D'ailleurs j'oublie de vous précisez qu'une autre Topine nous a rejoins ^^ Elle s'appelle Elodie, et elle est arrivée il y a deux jours. Bref c'est l'éclate totale à la maison. En plus de tout ça, ça se passe très bien en ce moment avec Bill, étant donné que depuis le 10 août, il m'envoie un texto tous les jours : ).
Demain nous somme
s le 21 août, jours de mon anniversaire. J'ai hâte de voir ce que les topines me réservent ^^

Réveil en fanfare. A
10h00 précises, elles rentrent dans ma chambre, avec un plateau trop mimi. On déjeune ensemble et c'est super agréable. D'autant plus qu'elles m'offrent déjà des cadeaux lool.

Elodie : C
'est juste des petits grigris.

Clémence : Mais on voulait pas arriver l
es mains vides : ) Notre vrai cadeau tu l'auras ce soir ; )

Moi très i
ntriguée : Oula, qu'est ce que vous m'avez préparé encore...

Elodie :
Pff comme si on allait te le dire : P

Mo
i : Mouais... C'est pas faute d'avoir essayé ^^

Ensuite, elles m'ont fait passer une journ
ée de folie ! J'en pouvais plus tellement elles m'ont fait marcher. On a été faire les boutiques. Elles voulaient absolument me trouver une jolie robe de soirée, des chaussures pour aller avec, des bijoux... Mais le moment qui m'a achevé c'est lorsque Clémence m'a dit qu'elle ne se sentait pas bien et qu'elle rentrait chez moi. Elle m'a donc laissé poursuivre le parcours du combattant avec Elodie. Elle m'a traîné chez le coiffeur et ensuite chez un maquilleur professionnel ! Attention, ça ne rigole plus. Plus la journée avançait et plus j'avais peur de la surprise que me réservaient mes deux copines.

De retour à la maison, encor
e une fois il fallait s'activer. A ma grande surprise Clémence n'était pas là... Elodie me força à mettre ma robe, mes nouvelles chaussures et les bijoux.
Me voilà donc vêtue d'une
robe blanche. C'était une robe très souple et légère qui s'attachait derrière le cou et laissait voir tout mon dos (je vous rassure elle s'arrête avant les fesses lol), elle était légèrement décolletée et s'arrêtait un peu au dessus de mes genoux. Une fois les petits escarpins chaussés, Elodie me tire dehors où nous attend un taxi.

Elle aussi est en tenue de so
irée, je suppose donc que nous allons dans un restaurant chic.

Pourtant, le coin où
le taxi nous dépose est désert. Nous sommes en pleine campagne.

Moi
: Elodie...

Je n'ai pas le
temps de terminer ma phrase, Elodie commence à marcher très rapidement entre les arbres. Je la suis comme je peux, mais elle est déjà loin. Je la perds de vue et m'inquiète énormément. Des larmes commencent à monter lorsque j'aperçois une maison assez grande. Elle semble abandonnée. Je tente ma chance et me dirige vers l'entrée. Un homme balaise m'ouvre la porte. Il porte un masque, un peu comme ceux qu'on peut voir lors du carnaval de Venise. Il me fait signe de rentrer, cependant la salle est noire et j'avance à tâtons dans l'unique pièce de la vieille demeure.

U
n projecteur s'allume sur moi. J'entends un léger « hummm » du genre, « humm pas mal », mais je n'y prête pas trop attention. Je suis baignée dans une lumière blanche qui me guide jusqu'à un fauteuil joliment décoré. Je m'y assois donc. La lumière s'éteint. Pour laisser place à une autre plus douce et sombre, qui forme un cercle sur un rideau noir. Là, deux filles portant des masques elles aussi, s'avancent et ouvrent lentement le rideau. Au fur et à mesure que les draps noirs sont tirés, la lumière diminue, jusqu'à l'extinction une fois encore.

Une nouvelle femme masquée placée sur le
côté est éclairée.

... : Marina...

La lumière
glisse en direction de la scène et laisse enfin apparaître quatre autres personnes portant elles aussi des masques. Un déclique se produit dans ma tête. Mon cœur semble se serrer. Je suis quasiment sûre que c'est eux. Et leurs voix me le confirment.

G : C'est
T : Ju
ste
Ge : Pour
B : Toi.

La m
usique commence et la pièce s'éclaire enfin d'une douce lumière tamisée. Je regarde autour de moi, c'est encore plus beau que pour ma fête. Tout a été décoré sur le thème du bal de Venise. Je suis émerveillée. Mes amies ôtent tour à tour leur masque. Elles sont là, Margaux, Clémence, Elodie et deux - trois autres dont vous n'avez pas entendu parler. Mon regard se porte à nouveau sur la scène où mes magnifiques amis retirent leurs masques avant d'entamer le refrain de « Heilig ». Ils sont bien là, devant moi, en train de jouer pour moi. Bill chante avec tant d'émotion que j'ai l'impression que la chanson a été écrite pour moi. Il est habillé lui aussi tout en blanc et ressemble vraiment à un ange. Sa voix et son regard me transpercent. Les garçons donnent eux aussi le meilleur d'eux-mêmes. Ils ont également des habits blancs, mais portent autour du bras un foulard noir, à la différence de Bill.

Depuis le début de la chanson, j'ai des frissons et je me c
ontiens pour ne pas pleurer. Mais plus je sens les yeux de Bill posés sur moi, plus je suis émue. Au deuxième refrain, il s'avance près de moi, et me tend un tournesol. Je réalise alors que c'est lui qui m'avait laissé le splendide bouquet sur le pallier le 19 juillet. Je ne peux alors plus retenir mes larmes, d'autant que Bill en rajoute en posant un genou à terre et en m'offrant cette fois une rose rouge. Il se relève mais continue à me fixer avec insistance. J'essaye par deux fois de fuir son regard, mais à chaque fois il prend mon visage entre ses mains et me contraint à le regarder.
Puis, posant sa main
gauche sur mon épaule, il redescend le long de mon bras pour ensuite me tenir la main. C'est comme si nous n'étions plus que tous les deux. Je repense aux moments que nous avons passés ensemble et surtout à la soirée près du lac. Cette merveilleuse soirée où je me suis libérée et où nous avons partagé notre premier baiser. La chanson touche à sa fin, mais je n'ai pas envie qu'elle s'achève. Je veux que ça voix continue à me transporter, que ce doux rêve de lui et de moi ensemble ne se termine jamais...

Je suis à présen
t dans les bras de Bill qui ne chante plus. J'avais oublié à quel point on se sentait bien dans son étreinte.

Bill en fra
nçais : Bon anniversaire Marina. J'espère que ça te fait plaisir... C'était une idée de Clémence.

Moi : Evidemment qu
e ça me fait plaisir. Merci beaucoup.

J'ai envie qu'il m'
embrasse et j'ai l'impression qu'il va le faire, mais Tom le coupe dans son élan. Il tient un énorme gâteau dans ses mains. Tous me chantent joyeux anniversaire en français. Puis les garçons recommence une nouvelle fois en allemand juste pour le fun ^^

Clémence : Surprise t
opine ^^

M
oi : Mais vous êtes fous tous de me faire ça ! C'est magnifique. Beaucoup trop beau. Je m'y attendais pas du tout en plus. Moi je croyais qu'Elodie allait me traîner dans un restau chic et au lieu de ça je me retrouve à cavaler dans un bois.

Elodi
e : On voulait que tu découvres ça toute seule, c'est pour ça que je me suis dépêchée !

Margaux : Fallait que l
a surprise soit totale ^^

Moi : Ah b
en ça pour être totale, elle l'est ! En tout cas merci à tous, c'est magique. (M'adressant à Gustav) Tu caches bien ton jeu ! Tu m'avais pas prévenu que vous reveniez en France !

Gusta
v me prenant dans ses bras : On pouvait quand même pas rater tes 18 ans !

Tom : Oui, et
quand Clémence m'a dit que tu te mettrais en robe, j'avais trop hâte d'y être ! Et je suis pas çu du résultat ; )

Gustav : C'est vr
ai que tu es magnifique : )

Georg :
Ca te va super bien, tu devrais en mettre plus souvent.

Moi : Merci... Vo
us êtes superbes vous aussi.
Les garç
ons interprétèrent encore quelques chansons, celles que je préférais. Après ce très beau cadeau, Margaux mis un cd. L'ambiance était extraordinaire. Un buffet était à notre disposition, et tout le monde dansait. Bill discutait avec Gustav. Tom vint alors me voir et m'entraîna dehors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thforever.forumpro.fr/
Yuki
BAKA TermiNus
BAKA TermiNus
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   Sam 19 Jan - 16:43

Chapitre 25 : Un anniversaire inoubliable - Un choix important





« Les garçons interprétèrent encore quelques chansons, celles que je préférais. Après ce très beau cadeau, Margaux mis un cd. L'ambiance était extraordinaire. Un buffet était à notre disposition, et tout le monde dansait. Bill discutait avec Gustav. Tom vint alors me voir et m'entraîna dehors... »


On avança un peu dans le
bois, mais vraiment pas très loin.

Tom : Ca fait un
moment qu'on s'est pas vus : )

M
oi : Oui c'est vrai. T'aurais pu m'envoyer des messages de temps en temps.

Tom se rapprochant : T'aurais voulu ?

Moi
me reculant légèrement : Ben oui ! Ca aurait été sympa...

Tom av
ançant à nouveau : J'y penserai pour la prochaine fois. On repart que le 30 août, donc on a le temps de discuter d'ici là...

Moi : Ou
i, Bill m'a dit que vous étiez en vacance...

Tom tort
illant une de mes mèches entre ses doigts : Chut, parle pas de Bill, c'est avec moi que tu es là ; ) D'ailleurs on est pas obligé de parler du tout...

Il co
mmença à me caresser le visage. Il passait ses doigts entre mes cheveux, puis sur ma joue et sur mes lèvres. A force de reculer j'étais maintenant bloquée contre un arbre. Je ne savais plus quoi faire. Il était vraiment très près de moi. Son regard était troublant. Il me plaisait vraiment beaucoup. Il était très attirant. Bill était à quelques pas de nous mais je ne l'avais vu. Il restait figé ne sachant pas quoi faire lui non plus. Tom rapprocha son visage, cette fois c'était sûr qu'il voulait m'embrasser.

Tom c'est le genre de
mec auquel tu ne résistes pas. Le genre que tu désires. Mais pas celui que je peux aimer. Lorsque cette pensée me traversa l'esprit, l'image de Bill m'apparue dans la tête. Pourquoi est ce que je pensais à lui dans un moment pareil ? Je commençais à gesticuler pour que Tom recule. Mais il m'attrapa les mains et les tenait fermement contre l'arbre.

Tom me parlais do
ucement, mais assez fort pour que Bill entende : Hey, calme toi, je ne vais pas te faire de mal Marina. Ce n'est qu'un baiser...

Je me calmai. L'image de Bill, frappait violement dans
mon cœur. Est-ce que je l'aimais ? Tom refit alors une tentative. Je n'avais plus le temps de réfléchir, je devais prendre une décision et rapidement. Qu'avais-je partagé avec Tom ? Rien du tout... On ne s'était jamais vraiment parlé tous les deux, du moins seul à seul. Je l'appréciais mais rien de plus. Tout devins plus clair. Quand je le regarde, c'est Bill que j'ai l'impression de voir. Le fait qu'ils soient jumeaux, me rappelle nécessairement le visage de Bill.

Je détournais mon vi
sage. Je murmurai quelque chose, mais ni lui ni Bill ne comprenaient.
Tom continua donc ces tentatives. Je sentis à un mome
nt son piercing effleurer ma lèvre, c'est à ce moment que je dis pratiquement en hurlant :
Moi t
rès fort : ARRÊTE ! C'est avec Bill que je veux être ! Pas avec toi, ni personne d'autre. Juste lui.

Tom d'une voix douce et rassurante : Calme toi Marina.

Il me relâc
ha et me regarda gentiment.

Tom :
C'est tout ce que je voulais entendre... Depuis que je te cours après et te drague ouvertement devant mon frère. Je voulais juste que ce soit clair. Que chacun sache où il en est. Aussi bien moi, que toi... (Tournant son regard vers son frère) Que lui.

Alors que Tom re
tournait à l'intérieur de la location, mon regard se fixa sur Bill. Il avait assisté à toute la scène. Je me sentis mal à cette pensée. Je ne savais pas si il avait compris tout ce qu'il s'était passé. J'avais peur à nouveau qu'il ne parte et me laisse seule. Je voulu partir en courant mais Bill intervint.

Bill criant : Attend !

Je me
stoppai immédiatement. Lui s'avança vers moi. Plus il se rapprochait et plus le doute et l'angoisse montaient en moi. Je m'attendais à ce qu'il s'arrête à quelques mètres de moi, mais au lieu de ça, il continua plus près, passa une main derrière ma nuque, l'autre dans le bas de mon dos, puis m'embrassa. Après, il me regarda, me tenant toujours.

Bill d'une voix triste
: Pardon...

Moi étonnée :
Pour quoi ?

Bill : Ne pas avoir eu le c
ourage d'intervenir... Ne pas avoir eu le courage de t'embrasser plus tôt... Ne pas avoir eu le courage de te parler pendant presque un moi...

Moi l'interrompant : Je vois
où tu veux en venir... Le fait que tu prennes ton temps et que tu hésites ne signifie pas que tu es un lâche Bill. Et je t'interdis de penser que tu en es un. Au contraire. Pour moi, c'est rassurant de voir que toi aussi tu as des craintes...

Bill : J'ai pas l'habitude de me confier sur mes sentime
nts... Mais un ami m'a dit que se taire menait parfois à la perte d'un être cher. Donc je me lance, mais écoute bien parce que je crois pas que j'aurai la force de le répéter... J'aime être avec toi, te parler, te serrer contre moi, respirer ton parfum, te regarder sourire, t'écouter parler et t'entendre rire. Quand on est loin l'un de l'autre, je pense à toi tout le temps. Quand je te vois malheureuse, c'est comme une déchirure qui se crée en moi... J'ai envi de te protéger, que tu puisses compter et te reposer sur moi. Je sais que c'est égoïste, mais je te veux pour moi tout seul. Je voudrais être LE seul pour toi. Je voudrais être celui qui te rend heureuse... Je voudrais que... J'aimerai que... Que tu m'aimes Marina...

J'ai
les yeux remplis de larmes après cette déclaration. Mais je n'en laisse aucune s'échapper. Bill me tient comme s'il avait peur que je m'enfuis après cet aveu. Ces yeux reflètent le doute et l'attente. Je passe mes mains dans son dos et je me colle contre lui.

Moi : Bill... Tu e
s déjà le seul pour moi et celui qui me rend heureuse...

J
e relève le visage. Nous restons un long moment à nous contempler. Des mots ne suffiraient pas pour expliquer et comprendre l'émotion, et les sentiments qui régnaient entre nous. Enfin, il rapproche ses lèvres près des miennes. Il n'y a plus que deux centimètres qui nous séparent. Nous nous sourions à nouveau puis, enfin sûrs de ce que chacun de nous ressent, nous nous embrassons. C'était encore plus intense que la première fois.

On entend alors des applaudissements et des cris de joie. Nous regardons alors et constatons que nos amis sont dehors, près de la maison, et qu'ils nous observent. Nous sommes tous les deux très gênés et nous devons êtres rouges... Mais nous ne nous détachons pas pour autant l'un de l'autre...

Bill : Tu
penses qu'ils sont là depuis longtemps ?

M
oi : Je crois qu'ils ont tout vu... On devrait peut être les rejoindre ?...

Bill
: J'suis bien moi là : ) En plus je suis trop gêné pour aller les voir pour le moment lol

Mo
i : Pareil pour moi mdr


Nous nous embrass
ons à nouveau, et les cris n'en finissent plus. Bill ramène alors une main devant nos visages pour empêcher les voyeurs d'assister à ce moment intime entre lui et moi, que nous ne voulons partager avec personne d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thforever.forumpro.fr/
Yuki
BAKA TermiNus
BAKA TermiNus
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   Sam 19 Jan - 16:44

Chapitre 26 : Un anniversaire inoubliable - Fin de soirée avec toi





« Nous nous embrassons à nouveau, et les cris n'en finissent plus. Bill ramène alors une main devant nos visages pour empêcher les voyeurs d'assister à ce moment intime entre lui et moi, que nous ne voulons partager avec personne d'autre. »

Mais tous arriv
ent en courant vers nous. Ils nous sautent dessus, et nous poursuivons donc notre soirée en plein air. Tout le monde semble réellement bien s'amuser. Je peux vraiment dire que ce soir, je suis une fille comblée. Je suis tellement occupée à regarder Bill, que je remarque à peine le rapprochement entre Clémence et Tom.

/ ! \ Atte
ntion, point de vue de Bill / ! \

Je
regarde Marina, et repense alors à toute notre soirée :

J'étais assez a
ngoissé à l'idée de chanter pour Marina. Elle serait là, en face de moi, et je savais que c'était ce soir que tout se déciderait... Lorsque je la vois rentrer je suis sans voix. Elle semble un peu confuse, mais elle est splendide. Mon frère ne peut s'empêcher de nous faire remarquer qu'il la trouve à son goût... C'est un véritable défit qu'il me lance, je le sais, et ça m'agace. J'ai peur de ne pas être à la hauteur. Mon frère a toujours été plus à l'aise avec les filles. J'avais peur qu'elle ne puisse résister à ces belles paroles.

La chanso
n va bientôt commencer. Sur la scène je me sens bien, et j'ai envi de l'éblouir, qu'elle ne voit plus que moi.me si j'ai un peu le trac, je me donne à 100%. Elle a l'air contente. Je peux enfin la prendre dans mes bras. J'avais oublié à quel point c'était agréable de sentir quelque se blottir contre soi. On se sent alors important.
Mais Tom, arrive alors avec le gâteau. Comme
d'habitude, il a le don d'intervenir au mauvais moment.
To
ut ce passait bien, la fête avait l'air de beaucoup plaire à Marina. Je discutais avec Gustav, lorsque je vis Tom prendre Marina par le bras et l'emmener dehors.

Je comprends tout de suite son intention lorsqu'il me regarde et me jette un sourire narquois avant de sortir. Je me précipite à mon tour dehors. J'assiste alors, en tant que spectateur malheureux, au drame qui se déroule devant moi. Il la tient contre un arbre. Je veux intervenir, mais mes jambes ne peuvent plus bouger. J'ai l'impression que mon cœur va lâcher. Il tape, encore et toujours, de plus en plus fort. Je ne veux pas qu'il la touche. C'est avec moi que je veux qu'elle soit, mais elle n'a pas l'air de vraiment s'opposer à Tom, cela me déchire d'autant plus. Mais je l'entends, qui résiste. Et lorsqu'elle dit enfin « c'est avec Bill que je veux être... » C'est comme une libération.

Tom en b
on perdant se retire alors, satisfait. Il ne voulait pas lui faire du mal. Il voulait juste que je prenne conscience des sentiments qu'elle avait pour moi, et de ceux que j'avais pour elle. Et maintenant que c'est fait, j'avance vers elle. Elle a l'air gêné. Je ne veux pas la laisser partir. Pas avant d'avoir pu lui dire ce que je ressens. Je mets du temps avant d'oser enfin me dévoiler. Ca a été dur... J'aurais difficilement supporté qu'elle me rembarre... Mais je compris en la regardant, qu'elle était heureuse et que mes sentiments étaient réciproques.

Nous savons tous les deux que ça va êt
re dur. Il va falloir supporter de ne pas se voir pendant plusieurs semaines. Mais j'ai surtout peur pour elle. Peur de ce qu'il pourrait lui arriver. Notre relation ne restera pas secrète indéfiniment et lorsque les groupies et les paparazzis seront au courant, ils ne vont certainement pas la lâcher. Ce n'est pas une vie comme ça que je veux lui offrir, mais pour le moment nous n'avons pas le choix. Etre loin d'elle sera pour moi l'épreuve la plus lourde à laquelle je serai confronté... Mais nous ne voulons plus nous priver de l'affection de l'autre. Grâce à elle je me sens plus fort, et complètement heureux. Si cela lui convient à elle aussi et que je peux faire son bonheur, c'est tout ce qui compte.


/ ! \ Fin point de vu
e de Bill / ! \

Il doit être maintenant à peu près 4
h du matin et pratiquement tout le monde est déchiré lol !
N'étant pas une grande buveuse, je
me délecte de la vue de mes camarades rampants sur le sol mdr. L'heure de la vengeance a sonné : D C'est l'heure de la séance photo et vidéo pour les bourrés. Après avoir pris plusieurs très bons clichés : Topine Elodie se roulant par terre (en mode serpillière), Topine Clémence et Tom en plein débat philosophique sur « string et menottes » (j'aurais pu faire pire topine loool), Georg draguant... Saki (le garde du corps lool)...
J'aperçois plus loin Gustav. I
l est endormi, la tête sur la table. On dirait un petit enfant. Il est à croquer.
Mon souri
re s'estompe rapidement lorsque je constate que mon petit ami n'est pas très frais lui non plus lol. Il se dirige vers moi. Du moins il essaye... Il pose ses mains sur mes hanches et rigole.

Moi rigolant a
vec lui : T'as pas un peu trop forcé sur l'alcool ?

Bill : Oh, eu
h... Je crois pas lol Qu'est ce qui te fait dire ça ?

Moi : Oh ri
en... Juste une intuition ; )

Il m'enlace et s'appuie sur moi de
tout son poids, pliant sous la fatigue. Heureusement il est pas lourd.

Bill : Humm Je crois que je suis un peu fatigué...

Moi lui
caressant les cheveux : Je vois ça : ) On va rentrer et se coucher.

Bill : Tu dormiras avec moi ?

Moi : Bien sûr, si tu en as en
vi...

Bill me regardant : Mais toi, en as-tu en
vie ?

Moi : Oui ^
^

Après des milliers de bisous dans le cou, nous allons dans la
voiture. Saki m'a bien aidé en portant tous ceux qui n'étaient plus en état de marcher lool.
Bizarrement, une fois à la maison, tou
t le monde a retrouvé ses capacités et se précipite dans les chambres pour avoir le meilleur lit...
Je fais un rapide tour de l'app
artement pour voir qui dors où. Tom et Clémence sont dans la chambre d'ami. Georg et Gustav dans la chambre de mon frère. Elodie, Virginie et Margaux dans la chambre de mes parents... Résultat il reste mon lit simple et le canapé...
Mais quand je rentre dans ma c
hambre, je suis surprise d'y trouver Bill... Déjà tout endormi (Et non Clémence désolé, il n'est ni menotté, ni vêtu de cuir loool). Je m'assois à côté de lui. Il a un visage si angélique. Je lui dépose un tendre baiser sur le coin de la lèvre puis me lève. Je crois qu'il ne me reste plus qu'à dormir dans le canapé. Mais Bill rattrape le bout de ma robe.

Bill : Tu m'avais dit qu'on dormirait
ensemble...

Moi : Oui mais je croya
is que tu dormais déjà... Et y a pas beaucoup de place dans ce lit. Je veux pas que tu dormes mal...

Bill m'a
ttirant contre lui : Y a pas de raison pour que je dorme mal si je suis avec toi ; ) (Il m'embrasse).

Moi gênée : Bon... Ben alors on va faire comme ça... Attend, je dois retirer ma robe...

Bill soudainement plus révei
llé : Oui oui j'attends, pas de problème : D

Moi
: Mouais... En fait Tom et toi vous êtes pas si différents : P

Je me relève et re
tire ma robe. En même pas deux seconde Bill est déjà en boxer o_O'
Je reste sans bo
uger. Bill se redresse et me tire par la main, comprenant ce qui m'inquiète.

B
ill rassurant : Hey, viens là (Il m'allonge à côté de lui puis place son bras gauche autour de moi). J'ai juste envi qu'on soit ensemble. Qu'on dorme tous les deux l'un contre l'autre. Rien de plus...

Moi : Rien de plus
?....

Bill sourire pervers : Po
ur le moment ; )

Nous nous souri
ons, nous embrassons à nouveau, puis, nous nous endormons très rapidement dans les bras l'un de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thforever.forumpro.fr/
Yuki
BAKA TermiNus
BAKA TermiNus
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   Sam 19 Jan - 16:45

Chapitre 27 : Toujours le même...




« Nous nous sourions, nous embrassons à nouveau, puis, nous nous endormons très rapidement dans les bras l'un de l'autre. »


Son cœur... Je s
uis tellement serrée contre son torse que je peux l'entendre battre. C'est presque comme une mélodie. Je suis rassurée près de lui. Je lui caresse la main du bout des ongles.

Bill tout doucement : Faut que je te remette du vernis...

Moi : Excuse
moi, je t'ai réveillé...

Je lève
lentement ma tête vers lui. Il est déjà retourné dans les bras de Morphée (Dieu du sommeil ; ) J'aurais pu dire le marchant de sable mais ça sonne moins bien loool).
Je quitte l
e lit et sort de la chambre en faisant le moins de bruit possible, pour ne pas le réveiller à nouveau.
Il
est 12h27 à ma montre et personne n'est encore debout. Je peux donc me préparer tranquillement. Une fois prête, je vais dans le salon pour regarder la télé et j'y trouve Clémence.

Moi : Bonjour bonjour : ) Pas t
rop fatiguée ?

Clémence : Coucou :
) Oh un peu, mais ça va ^^ Et toi ? T'as passé la nuit avec Bill alors ? : P

Moi : Oui, mais je t'arrête
tout de suite, nous n'avons fait que dormir !

Clémence : Tu te défen
s bien vite pour quelqu'un d'innocent : D

Moi : -_- ' Et toi alors (c
hangeons habillement de sujet : P) avec Tom ?!

Clémence : ...

Moi : NAN !
Tu l'as fait ?!

Clémence : Bon je vai
s pas te faire un dessin... Etant donné que toi et Bill vous avez rien fait, fallait bien qu'il y ait au moins deux personnes actives dans cette maison !

Moi écl
atant de rire : Fallait pas te sentir obligée xD

Clémence rigolant à
son tour : T'inquiète pas, je ne me suis pas forcée ^^

Moi :
Et alors... Ca amène à quoi au final cette histoire ?

Clémence : T
u connais Tom.

Moi : Oui
enfin...

Clém
ence m'interrompant : C'est toi qui a hérité du romantique, pas moi ; )

Moi tri
stounette : Oui mais bon...
Clémence : O
h Topine, t'en fais pas. Ca me convient ; ) . Il me voit certainement encore comme l'un de ces coups d'un soir. Je fais avec.

Moi sour
iant : Avec un peu de chance tu seras le coup de plusieurs soir : P

On explos
e toutes les deux de rire. L'une comme l'autre nous savons que Tom ne va pas changer ses habitudes comme ça. Pour le moment la stabilité, ça ne l'intéresse pas. C'est un Don Juan, il ne faut pas l'oublier. Mais je ne savais pas comment Clémence pouvait supporter ça... Je ne sais pas si c'est un manque de maturité de ma par, ou si c'est lié à mon agression, mais les plans d'un soir ne me branchent pas...
Mais puisque Cléme
nce ne semblait pas être dérangée par cela, je n'avais rien à dire. Après tout, y a pas de mal à se faire du bien... (PTDR je suis désolée, cette expression me fait trop triper !! Et puis Clémence : là où y a de la gène... Y a pas de plaisir mdr)

Nous av
ons beaucoup discuté toutes les deux, notamment de la fête de mon anniversaire. La première personne à rejoindre notre discussion fut Gustav, vers 14h38. Les autres arrivèrent au fur et à mesure dans le courant de l'après midi.

Elodie, Ma
rgaux et Virginie rentrèrent chez elles en début de soirée. Topine alla prendre un bain. Gustav et Georg retournèrent à l'hôtel pour aller chercher des affaires. Et moi je m'ennuyais.
J'
étais partie pour voir mes mails sur l'ordinateur (dans la chambre d'ami).
Je rentre,
allume tout puis remarque que les draps bougent... Une dread fait son apparition.

Mo
i : Oh mon dieu Tom, excuse moi je t'avais totalement oublié !

Tom : -_-' Je vois bi
en.

Moi :
Oui enfin, en même temps il est quand même 18h27...

Tom : Nan ! Sérieux ?
!

Moi :
... J'ai l'air de plaisanter : S

Tom : Pas trop... T'as plutôt l'air d'avoir envie d'un gros bisou : P

Moi : o_O

San
s que j'ai le temps de réagir, il me prend par les bras et m'attire dans le lit. Je suis trop choquée pour bouger.

Tom à qu
elques centimètres de mon visage : Comme je le disais, t'as l'air de vouloir un tendre baiser...

Il m'embrasse.
.. Sur le front (j'vous ai eu : P ) puis s'éloigne de moi.

Tom : ... Mais
pas un des miens ; ) Je pensais que mon frèrot était un naze avec les filles et qu'il était incapable d'en ramener une vraiment jolie.

Moi irritée :
Faut croire que tu connais bien mal ton frère alors ! C'est le garçon le plus doux et sincère que je connais. Même si il se confie peu et essaye de frimer de temps en temps, il est loin d'être aussi superficiel que toi !

To
m regard doux : Il a de la chance d'être avec toi.

Moi én
ervée : Tu ne juges les gens que sur leur apparence. Au début, je trouvais ton côté macho assez séduisant, maintenant je le trouve repoussant.

Tom me reg
ardant d'un air toujours aussi doux : C'est pas à cause de ton jolie minois que je dis que Bill à de la chance. C'est parce qu'au-delà de ça, tu es attentive, compréhensive, sincère... Tu es rassurante pour Bill... Et pour moi aussi.

Je
ne sais plus quoi répondre. Sur ce coup, Tom me laisse bouche bée. C'est la première fois depuis que je l'ai rencontré qu'il semble s'ouvrir à moi. Cet aspect tendre que je ne connais pas de lui, me touche énormément. Je ne peux rester que sans voix face à l'amour qu'il porte pour son frère.

Tom : Ne
t'en fais pas si il met du temps à se confier. Il est comme ça. Il n'accorde pas facilement sa confiance. Mais je le trouve à l'aise avec toi. Alors reste naturelle et tout se mettra en place en un rien de temps ; ) Le fait qu'il sorte avec toi devrait déjà te rassurer, parce qu'il ne se lance pas dans une relation à l'aveuglette et avec n'importe qui. S'il est avec toi c'est qu'il est persuader que ça ira loin.

Moi
: Merci de me dire tout ça...

Tom : Nan
, merci à toi de prendre soin de mon petit frère, et d'être telle que tu es ; )

C
a me faisait bizarre d'être là, assise à côté de lui et de parler d'autre chose que des filles ! C'était la première fois que je ne me sentais pas draguée et que j'étais à l'aise avec lui. Nous avons souvent eu des désaccords sur de nombreux sujets. Mais si il y en avait bien un sur lequel nous étions unanime, c'était Bill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thforever.forumpro.fr/
*_Aneko~
DesigNfOw
avatar

Nombre de messages : 3382
Age : 79
Localisation : Sous un cerisier en fleurs, avec Aaron <3
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   Dim 20 Jan - 18:35

Ahh j'aimee ^^
Suouiiite =)

_________________
***

Aime Aaron Yan. .
Mariée à Jun-Sama. .
Amoureuse de Wu Chun ..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*_Aneko~
DesigNfOw
avatar

Nombre de messages : 3382
Age : 79
Localisation : Sous un cerisier en fleurs, avec Aaron <3
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   Jeu 14 Fév - 15:45

Souite? oO

_________________
***

Aime Aaron Yan. .
Mariée à Jun-Sama. .
Amoureuse de Wu Chun ..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki
BAKA TermiNus
BAKA TermiNus
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   Mar 25 Mar - 20:19

Chapitre 28 : Une soirée qui dérape.

« Nous avons souvent eu des désaccords sur de nombreux sujets. Mais si il y en avait bien un sur lequel nous étions unanimes, c'était Bill. »


Je pense que nous aurions pu rester des heures à parler de Bill si ce dernier n'était pas arrivé dans la chambre. Il était adorable avec ses yeux encore lourds de sommeil. Mais lorsqu'il me vit assise à côté de son frère qui était allongé et torse nu, son regard se réveilla en un instant. J'avais peur qu'il n'interprète mal la situation. C'est vrai qu'elle pouvait porter un peu à confusion... Au lieu de ça, il me fit un bisou dans le cou, puis s'allongea à côté de son frère (entre lui et moi bien sûr : P ). Il posa sa tête sur mes cuisses et me regarda.
Je commence alors à lui caresser les cheveux.

Tom surpris : Comment t'as su que c'était ce qu'il voulait ?!

Moi : Je le savais pas ; )

Bill : Elle tripote les cheveux instinctivement : )

Tom : Sérieux ?! Pourquoi tu me l'as jamais fait à moi ?!

Bill : Parce que tes cheveux ils puent, ils sont moches et pas agréables à toucher : D

Tom : T'as vu ta tronche simba... (Référence à la chevelure de Bill qui me fait penser à une crinière de lion ^^ )

Moi : Mais j'adore les cheveux longs et volumineux comme ça ! C'est trop beau.

Bill : Et paf ; P En plus c'est dommage pour toi, elle le fait super bien ^^

Tom : Tu pourrais prêter un peu quand même...

Bill : Oui je pourrais mais je veux pas : P

Tom : Ca tombe bien, parce que de toute façon j'aime pas qu'on me tripote les cheveux !

Moi : Pourquoi tu râles alors ? lool

Tom : Parce que j'aime voir les jolies filles seulement à mon bras et pas à celui de mon frère : P

Bill rigolant : Va falloir t'habituer ; )

Tom : De toute façon des jolies filles il y en a plein d'autres et des mieux qui en plus parlent allemand !

Celle là je ne l'avais pas vu venir. J'en suis d'ailleurs tellement choquée que je reste paralysée. Tom plaisante énormément et il aime bien envoyer des vannes de ce genre là. Ce n'est pas méchant, mais pour le coup, celle là je la prends vraiment très mal.
Il y a toujours quelque chose sur lequel nous n'aimons pas être titillés, et bien moi c'est le physique. J'ai tendance à complexer très facilement et pour un rien. Et Tom venait donc de toucher un point sensible.
Je voulais lui répondre, mais impossible de trouver quoi. Et Bill en rajoutait une couche.

Bill : Oui y a les jumelles Olsen ^^ Mais elles parlent pas allemand...

Tom : On s'en fiche, elles sont trop canon !

Si les jumeaux riaient aux éclats, c'était loin d'être mon cas. Je me sentais attaquée par les deux. Et les réponses de Bill étaient vraiment blessantes pour moi. J'avais l'impression de ne pas être à la hauteur. Je me lève et la tête de Bill bascule sur le coussin.

Bill : Ca ne va pas ?

Moi ne me retournant pas et sortant de la chambre : Si si, j'ai un truc à faire...

Les garçons sont maintenant seuls dans la chambre, et moi et bien, je ne sais pas quoi faire.

Bill : On a dit un truc qui fallait pas ?

Tom : Je crois que nos réflexions l'ont vexée.

Bill : Par rapport à quoi ?

Tom : Je sais pas trop. Peut être la comparaison avec les sœurs Olsen...

Bill : Et après ?

Tom : Et après quoi ?! J'suis pas dans sa tête Bill ! Et c'est quand même toi son petit ami ! Elle est peut être jalouse, j'en sais rien.

Gustav et Georg arrivent à l'appartement avec leurs affaires. Gustav rejoins les garçons.

Gustav : Qu'est ce qu'il se passe, vous avez l'air bien sérieux.

Tom : C'est Marina.

Bill : Tom putain ! Tais toi !

Gustav inquièt : Quoi Marina ?!

Tom lui explique alors ce qu'il s'est passé.

Gustav : Oh, ben elle est jalouse à mon avis. Mais je pense aussi que ça ne doit pas la ravir que son petit ami vente la beauté d'une autre fille... Marina, m'a déjà dit qu'elle avait certains complexes et ça a du lui foutre un coup ce que tu lui as dit Tom... Et Bill t'en a rajouté une couche donc...

Bill : Je vais aller lui parler.
Gustav : Je crois que je ferai mieux d'y aller.

Bill étonné : Ah bon et en quel honneur ?

Gustav : Après ce qu'elle vient d'entendre elle a sans doute pas très envie de te dire quoi que ce soi. Elle se confiera plus facilement avec moi.

/ ! \ Point de vue de Georg / ! \

L'ambiance devenait électrique dans cette chambre qui semblait rétrécir. Personne ne savait vraiment ce qu'il se passait ici. Entre Bill et Gustav, c'était à celui qui soutiendrait le regard de l'autre le plus longtemps et le plus intensément possible. Ils n'étaient pourtant pas rivaux. Mais quelque par, je crois qu'ils étaient un peu jaloux l'un de l'autre :
Gustav est un garçon très sensible qui sait mettre à l'aise les filles.
Bill plaît énormément mais intimide tout autant.
Au final Gustav approche les filles aisément et ces dernières se sentent rassurées, mais la relation dépasse rarement le stade de l'amitié car Gustav est beaucoup trop timide.
Bill, bien que sûr de lui, se confie trop peu et ne laisse pas facilement une fille rentrer dans sa vie.
Les deux sont donc souvent confrontés à la solitude et Marina parvenait à combler se vide qui s'imposait à eux, à Tom... Et mine de rien à moi aussi.
Elle nous permet de décompresser et elle est simple et marrante. Nous sommes dans une situation complexe car nous ne nous sommes jamais vraiment disputés et surtout pas pour une nana. Cette personne qui nous est si chère sème le doute dans notre groupe. Elle nous contraint à ouvrir les yeux sur nos relations, à nous rendre compte de nos qualités et défauts, et nous met face à nous même.
C'est très inconfortable et on pourrait la détester pour ça, mais il n'en est rien. Nous ne pouvons pas jouer les aveugles indéfiniment...

/ ! \ Fin de vue de Georg / ! \

Bill irrité : Ecoute, j'ai toujours eu l'habitude de régler mes problèmes avec les personnes concernées et de ne laisser aucun mal entendu subsister. Les messages par intermédiaire, c'est pas mon truc.

Clémence : HEY !

Elle était accoudée contre la porte dans une tenue des plus légères. Une modeste serviette en guise de robe s'enroulait autour d'elle et dévoilait plus que largement son corps mince. Ce qui attirait le plus l'attention c'étaient ses longues jambes et ses épaules sur lesquelles quelques gouttes brillaient. Elle était superbement féminine et aux yeux de Tom elle était sensuelle.

Clémence : Le temps de prendre un bain et tout part en sucette !

Gustav : Marina t'a parlé ?!

Bill agacé : Qu'est ce que ça peut te faire bordel ?!

Georg : Ouo ouo ouo on se calme...

Clémence énervée : Mais ça va pas ou quoi ?! Ben allez-y tapez-vous dessus pendant que vous y êtes !

Tom relax : On en est pas encore là poulette ; P

Moi passant ma tête dans l'embrasure de la porte : A table, les pizzas ont été livrées...

Tout le monde se dirigea vers le salon dans une joie bien dissimulée si ce n'est inexistante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thforever.forumpro.fr/
Yuki
BAKA TermiNus
BAKA TermiNus
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   Mar 25 Mar - 20:21

Chapitre 29 : Retour de la bonne humeur

« Tout le monde se dirigea vers le salon dans une joie bien dissimulée si ce n'est inexistante. »

Autant vous dire que l'ambiance était quelque peur tendue. Je n'osais regarder personne.

Tom : Alors Clémence, tu pars demain, c'est bien ça ?

Clémence : Pas exactement...

Georg : Comment ça ? Ou tu pars ou tu pars pas lool

Clémence : Je ne pars pas : D Finalement je prolonge mon séjour ici.

Tom : Ah Ah, intéressant : )

Bill : En quoi ?! Pourquoi tu fais cette tête de psychopathe ?!

Tom : Ben c'est évident qu'elle reste pour passer plus de temps avec moi : D

Clémence : MDR Quel comique Tom, franchement t'es trop drôle.

Tom : Ben quoi... Si c'est pas pour moi, c'est pour qui ?

Clémence : Pour Marina ; P

Tom était assis en face de moi, et me fixait avec un air de provocateur.

Tom : Ah oui ? T'avais peur de rester seule avec nous ?

Moi : Tu ne me fais pas peur Tom.

Tom : Même pas un petit peu ?! Et quand vas-tu rendre sa liberté à Clémence ?

Moi commençant à m'énerver : Elle n'est pas prisonnière ! Si elle reste c'est qu'elle en a envie, et moi ça me fait plaisir de passer du temps avec elle.

Bill assis à côté de moi, essaye de détendre l'atmosphère : Il plaisante Marina... Vous avez des projets toutes les deux ? : )

Moi, fixant toujours Tom avec un regard noir : On a l'intension d'aller en boîte demain ou ce soir.

Bill qui commence à paniquer : En boîte ?!! Mais y a plein de boulets là-bas...

Je me lève brusquement.

Moi : Ton frère aussi est un boulet et tu le laisses bien s'approcher de moi ! Et Tom, pour répondre à ta question, je n'ai absolument pas peur de toi. Tu me fais plus de peine qu'autre chose. Tout à l'heure quand on discutait tous les deux, j'avais l'impression que tu étais sensible et pas aussi pervers que ce que tu laisses paraître. Mais j'avais tors, ce n'est qu'une apparence. Les seules choses que tu sais faire c'est frimer et blesser les filles que tu rencontres.

Je prends mon assiette et file dans ma chambre. Gustav se lève immédiatement, et me suit.

Tom : Elle abuse ta nana je te jure.

Bill : Oh Tom...

Clémence : Elle plaisante, faut pas le prendre mal. Tu la déroutes, elle se sent agressée et se défend comme elle peut.

Georg : Et tu la cherches toi aussi quand même...

Tom : Mais je la taquine c'est pas méchant. Tu sais que je l'aime bien Bill...

Bill : Oui je sais : / ...

Pendant ce temps dans ma chambre.

Gustav : Marina, faut pas que tu prennes mal tout ce que te dis Tom. Il aime plaisanter.

Moi : Oui mais parfois c'est blessant.

Gustav : A c'est par rapport à tout à l'heure que tu lui en veux...

Moi : Lui en vouloir c'est un bien grand mot. Mais ça m'a juste agacé et déçu que Bill ne dise rien. Et j'ai pas aimé la réflexion de Tom... Je me suis sentie dévalorisée. J'ai toujours la crainte que Tom parvienne à convaincre son frère que je suis pas une fille pour lui...

Tom entrant dans la chambre : Excuse moi... Je pensais pas que ça te toucherai comme ça : S Je ne cherche absolument pas à te dévaloriser aux yeux de Bill. Moi je trouve que tu es quelqu'un de bien. Et à partir du moment où tu rends mon frère heureux c'est que tu es celle qu'il lui faut. Du moins pour le moment : P

Moi : Tom c'est bon... Je suis pas énervée non plus : S C'est mon tempérament et je préfère bouillir dans mon coin plutôt que de m'énerver pour une histoire aussi stupide. Je sais bien que tu rigoles. Mais fais gaffe à toi parce que je suis joueuse moi aussi ; )

Tom intéressé : Hum, joueuse à quel point ? : D

Bill faisant son entré : A un point que je ne te laisserai pas connaître ^^

Tom : Pouu pas cool ! T'arrives toujours au mauvais moment...

Bill vient s'asseoir et me prend sur ses genoux.

Bill : Et quand tu as dis que tu irais en boîte tu étais sérieuse ?

Moi : Oui oui ^^

Bill : Mais euhhhh. T'essayes de me rendre jaloux c'est ça...

Moi lui déposant un baiser sur les lèvres : Et ça marche ?

Bill murmurant : Plutôt bien. : )

Clémence : Au pire, vous pourrez venir avec nous ^^

Tom : Ils laisseront jamais Bill rentrer avec sa tête de hérisson.

Bill : T'as vu ta tronche vieille serpillière ?!

Georg : J'avoue loool

Tom : Roh toi, ferme là babylisse (en référence au lisseur que Georg utilise) !

Débute alors un concours de la meilleure vanne. On est tous pliés en deux. La bonne humeur est revenue et le petit incident est déjà oublié. Le jeu se transforme très vite en bataille d'oreillers improvisée. Ca fuse de tous les côtés. On court partout. On se cache derrière les fauteuils et les portes pour surprendre les autres. La voisine sonne. J'ouvre. La scène est encore une fois bien comique.

On dirait vraiment une bande d'attardés finis loool, entre Georg qui fait un savon très énergique à Tom. Tom qui chatouille Clémence. Clémence qui est assise sur Gustav. Gustav qui frappe Bill comme il peut avec un polochon et Bill qui s'accroche désespérément à ma jambe... Ma voisine est plutôt gentille. C'est une vieille dame asiatique. Elle me regarde en souriant. Je m'excuse auprès d'elle et lui dit que nous nous calmerons.

Voisine : C'est pas grave. J'ai cru qu'il vous arrivait quelque chose, je me suis inquiétée... Amusez vous : )

Je referme la porte, mais nous continuons pendant encore deux bonnes heures à faire les idiots, après quoi, totalement lessivés, nous nous posons dans le salon pour regarder un film. Je n'ai pas la force de suivre. Les autres non plus d'ailleurs. Clémence s'endort sur Tom, ce dernier roupille dans mes bras, et moi dans ceux de Bill (Une magnifique brochette vous trouvez pas ^^ ). Gustav et Georg, je ne sais pas ce qu'ils sont devenus loool. Et je ne suis pas sûre de vouloir le savoir ptdr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thforever.forumpro.fr/
*_Aneko~
DesigNfOw
avatar

Nombre de messages : 3382
Age : 79
Localisation : Sous un cerisier en fleurs, avec Aaron <3
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   Dim 22 Juin - 2:33

Ahh suiiite =)

_________________
***

Aime Aaron Yan. .
Mariée à Jun-Sama. .
Amoureuse de Wu Chun ..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_Cindy
BaKa HoRs nOrMes !
BaKa HoRs nOrMes !
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 27
Localisation : 57
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   Lun 7 Juil - 0:36

JE KIFFFFFF TA FIK' !! seriieux x3'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--0uups.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le tournant d'une vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
le tournant d'une vie
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Pont tournant
» pont tournant Fleischmann 6152c et turn control
» pont tournant
» Commande pont tournant Fleischmann 6152
» Choix pont tournant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fanfics tokio hotel :: FANFICTIONS :: FanFiCs :: Fanfics en cours-
Sauter vers: